Tout savoir sur les prothèses mammaires

En cas d’une hypotrophie des seins, certaines femmes optent pour l’augmentation mammaire par prothèses afin d’obtenir une poitrine ronde et cohérente avec toute la silhouette. Ces femmes ont besoin donc de découvrir toutes les informations liées à cette intervention chirurgicale pour qu’elles soient prêtes.

Les prothèses mammaires existent sous plusieurs types et formes. En effet, toutes les prothèses possèdent une enveloppe en silicone, mais elles sont variées au niveau de leur forme, leur taille, leur surface et leur remplissage.

Forme de prothèses mammaires

La prothèse mammaire ronde

Cette prothèse est destinée aux femmes qui ont une poitrine affaissée. Chez ce genre de femmes, le volume est centralisé en bas des seins. Le rôle de ces prothèses est donc de compenser l’insuffisance du volume en haut de la poitrine et assurer des résultats efficaces et esthétiques.

La prothèse mammaire anatomique

Ovales ou sous forme de poire, les prothèses anatomiques donnent des résultats esthétiques qui seront remarqués après une période de 3 à 6 mois.

Ce type de prothèse apporte le volume nécessaire au niveau de la partie supérieure de la poitrine, ce qui permet la patiente d’obtenir des résultats naturels.

Remplissage de prothèse mammaire

La prothèse mammaire remplie de gel liquide

La prothèse mammaire en gel de silicone liquide est souple et naturelle. Grâce à ce gel, une prothèse ronde peut devenir ovale, verticalement, puisque le gel de silicone sera centralisé en bas des seins.

Si l’enveloppe de la prothèse en silicone se rompt, le gel propage dans tout le corps et sa suppression devient difficile.

La prothèse mammaire solide ou en gel cohésif

En réalité, le gel de silicone solide n’est pas aussi solide que le gel liquide, mais il est utilisé fréquemment. L’avantage dans l’emploi de cette prothèse, c’est que le gel reste toujours à l’intérieur de la prothèse.

La prothèse mammaire à l’eau salée physiologique

Cette prothèse est placée vide à l’intérieur des seins et elle sera remplie par la suite de l’eau salée.

Si l’enveloppe se rompt, la solution salée sera absorbée par le corps, sans qu’il n’y ait aucun problème. En effet, les prothèses ayant une valve présentent un risque de fuites que les autres types, ce qui peut engendrer une asymétrie entre les deux seins.

La prothèse mammaire monobloc remplie d’hydrogel

Elle est composée d’une enveloppe en silicone et est remplie d’hydrogel. Ce dernier comporte 95% d’eau et 5% de solution sucrée.

L’inconvénient de cette prothèse réside en cas de fuite, parce que l’hydrogel peut se répandre de l’implant en silicone et en même temps, il peut absorber de l’eau du corps pendant une fuite. Cette absorbation peut provoquer un gonflement de la poitrine.

Surface de prothèse mammaire

La prothèse mammaire rugueuse

Grâce à sa texture rugueuse, cette prothèse réduit le mouvement postopératoire des prothèses. Avec ce type de prothèses, la patiente peut négliger les massages mammaires, après l’intervention. En effet, les micros textures favorisent la réduction de la force qui compresse la prothèse pendant la guérison.

La prothèse mammaire lisse

Ces prothèses présentent une surface en élastomère de silicone, qui est identique à un élastique. En optant pour ce type d’implants, il n’y aura aucun danger pour les tissus qui sont en contact direct avec la prothèse.

Tu pourrais aussi aimer

Brigitte

A propos de l'auteur: Brigitte

J'ai repris ce blog tout dernièrement, en 2020. J'espère que vous apprécierez mes écrits !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *